Critique du pouvoir absolu de Louis XIV

Le curé du petit village de Saint-Sulpice près de Blois formule, dans un registre paroissial, des critiques sévères à l’encontre du pouvoir absolu de Louis XIV, quelques mois après la mort de celui-ci en 1715. Il y présente un tableau assez sombre du règne : Les princes, la noblesse, les Parlements, le clergé y apparaissent opprimés par la puissance et la seule volonté du grand roi, tandis que les sujets sont accablés par les impôts.

Documents joints

OU