Henriette-Anne d’Angleterre, duchesse d’Orléans attribué à Jean Nocret

Henriette-Anne d’Angleterre, duchesse d’Orléans (épouse en 1661 de Philippe de France, duc d’Orléans) (1644-1670), attribué à Jean Nocret, XVII siècle

Nocret, réputé pour « l’élégance raffinée de ses portraits », peint ici Henriette d’Angleterre, fille de Charles 1e d’Angleterre et d’Henriette-Marie de France.
Elle épouse Monsieur en 1661. De nombreux portraits d’elle sont connus par Mignard, Netscher, Mathieu, Lely. Morte très jeune, elle est connue pour par les mémoires de sa dame d’honneur, madame de La Fayette, et la célèbre oraison funèbre de Bossuet (« Madame se meurt, Madame est morte… »).
Le portrait limité par un tour ovale, nous la montre en compagnie de son petit King-Charles, Mimy, évoqué par Bensérade dans Le ballet des Muses. Sa carnation très blanche « mêlée d’un incarnat naturel…sa bouche sensuelle », sont conformes à la description laissée par madame de Motteville. Le drapé rouge qui entoure ses manches blanches resserrées par des rubans, met en valeur la tête du chien délicatement protégé par ses mains.

OU