Les Métiers de Versailles : Ebéniste restaurateur

Fiche métier

Situés dans la Petite Écurie, les cinq ébénistes sont à la fois ébénistes et restaurateurs, ce qui signifie qu’ils maîtrisent les techniques qui permettent de mener la restauration d’un meuble du début à la fin : menuiserie, ébénisterie, marqueterie, tournage, dessin, modelage, sculpture, finitions du travail du métal. S’ils sont capables de reconnaître les styles, les époques, les essences de bois, leurs connaissances s’étendent également à la physique et la chimie comme à l’histoire de l’art et du mobilier.

Les ébénistes restaurateurs ont pour mission principale la restauration c’est-à-dire la remise en état des meubles, pendules et autres objets d’art exposés, pièces uniques conçues par de grands créateurs comme Riesener, Boulle, Benneman…
Au château, chaque ébéniste restaurateur est responsable de son meuble de A à Z. Il doit être capable :

- d’identifier les dégradations du meuble et leurs causes,
- de s’informer sur l’histoire du meuble (auprès des conservateurs),
- de déterminer le type d’intervention, le matériel et le temps nécessaire à la restauration,
- de préparer le dossier de restauration (ensemble des explications sur la restauration, photos avant, pendant et après) pour les futures restaurations,
- de désinfecter le mobilier pour arrêter les attaques biologiques,
- de consolider, démonter, nettoyer, retoucher, créer certaines pièces,
- d’appliquer le revêtement final (peinture, vernis, cire…),
- de se tenir informé des nouvelles techniques et nouveaux produits chimiques.

Les activités de l’ébéniste restaurateur sont nombreuses : il restaure les bois des sièges, remplace les parties trop abîmées, veille à la bonne préservation des meubles les plus sensibles comme les marqueteries de Boulle, prépare le travail des tapissiers et des doreurs… Il mène également des restitutions, en reconstruisant des meubles ou parties de meubles d’après des documents d’époque et en utilisant les techniques et matériaux anciens. Dans un souci de respect de l’œuvre originale, il doit faire en sorte que chaque restauration soit lisible et réversible, c’est-à-dire que la partie restaurée doit pouvoir être distinguée de la partie originale et que les matériaux utilisés doivent pouvoir être éliminés lors d’une autre restauration. Selon la pièce et la nature des travaux, il est amené à travailler sur place ou dans l’atelier.

Les ébénistes restaurateurs utilisent des matériels potentiellement dangereux (scies à rubans...) ainsi que des produits chimiques nécessitant un équipement de protection individuelle (lunettes, masques, gants, casques anti-bruit…). Ils travaillent essentiellement debout, ce qui requiert une bonne résistance physique.

Méticulosité, patience, habilité manuelle et sens de l’esthétique sont les qualités premières de tout bon ébéniste restaurateur.

Les ébénistes restaurateurs sont recrutés sur concours du CAP ébéniste au brevet technique des métiers supérieurs.

Interview

Vidéo en cours de préparation

OU