Les Métiers de Versailles : Jardinier

Fiche métier

Pour l’entretien et la gestion des jardins et du parc de Versailles, pas moins de deux équipes de jardiniers sont nécessaires. Assistés de vacataires et d’apprentis, une équipe de 23 jardiniers a en charge les 85 hectares des jardins de Versailles ainsi que le parc Balbi à côté du Potager du Roi, tandis que les 900 hectares des jardins de Trianon, du Grand Parc et du Parc de Marly sont sous la responsabilité d’une équipe de 22 jardiniers.

Leur mission principale est de maintenir l’entretien général des jardins et du parc ainsi que d’assurer la pérennité des parterres (du Midi, du Nord, du Grand Trianon, de l’Orangerie…) et des bosquets.

Les jardiniers sont répartis par secteur (Orangeries, serres, parterres, jardin français, jardin anglais…) et interviennent tout au long de l’année, au rythme des saisons. Polyvalents, ils sont capables :

  • d’assurer la plante et la taille manuelle, à la cisaille et au sécateur, des topiaires et des rosiers,
  • d’assurer la production des quelques 700 000 plantes annuelles (340 000 pour Versailles et 350 000 pour Trianon) nécessaires actuellement aux décors des différents parterres pour les floraisons printanière et estivale,
  • de concevoir et réaliser le décor floral des grands parterres,
  • de réaliser manuellement les découpes des bordures de gazon pour souligner les différentes parties du jardin régulier,
  • d’entretenir (tonte, désherbage, arrosage, traitement contre les insectes, ramassage des feuilles, labour…) les espaces verts et parties annexes comme le pourtour de la pièce d’eau des Suisses, l’allée des Trianon…,
  • d’assurer le suivi technique des alignements d’arbres du domaine,
  • de prendre en charge la collection unique au monde des 1 500 arbres en caisse de l’Orangerie de Versailles, dont les 40 orangers et les 20 ifs taillés pour le palais de l’Elysée,
  • d’entretenir le matériel (tracteurs…).

Les gros travaux tels la taille annuelle des broderies des parterres, des lisières des charmilles, des tilleuls (taille en rideau à l’aide d’un guide laser) ou encore l’abattage d’arbres potentiellement dangereux sont réalisés par des sociétés extérieures, sous le contrôle des services des jardins de Versailles et de Trianon.

Hormis le travail d’entretien quotidien, les jardiniers sont les héritiers des techniques du jardinier André Le Nôtre. Ils utilisent encore des méthodes de travail issues directement de méthodes vieilles de 300 ans comme la taille des topiaires, le désherbage à la binette, la coupe au sécateur ou à la cisaille... Les traitements biologiques sont aujourd’hui privilégiés : larves de coccinelles, fumier en granulé, corne broyée, sang desséché en granulé… .

Les jardiniers travaillent avec de nombreux autres services du Domaine comme celui des fontainiers, de l’archéologie, de la conservation ou encore de la documentation.

Ils mènent leurs activités en plein air et doivent de ce fait être aptes à supporter les intempéries. Ils travaillent le plus souvent dans des positions inconfortables - accroupi, courbé, sur des échelles - ce qui nécessite une bonne condition physique.

Les jardiniers sont recrutés sur concours, du brevet professionnel productions horticoles au diplôme d’ingénieur en horticulture.

Interview

OU