Les limites de l’alimentation par les étangs de pompage

Cet extrait d’un mémoire anonyme établi vers 1680 analyse les limites de deux solutions destinées à alimenter en eau les bassins et fontaines du château de Versailles : le pompage de l’eau par des moulins à vent ou par des chevaux.
Concernant les moulins à vent, ils ne peuvent plus tourner en été alors qu’il s’agit de la saison durant laquelle cela s’avère être le plus nécessaire. Quant à l’utilisation des chevaux, la quantité d’eau pompée est moindre et insuffisante pour alimenter tous les jets.

Documents joints

OU