xia

Chargement...

LOUIS XIV ET LA FAMILLE ROYALE, par Jean Nocret, 1670

L’œuvre à la loupe

En 1670, Jean Nocret peint pour Monsieur une huile sur toile de très grand format intitulée Louis XIV et la famille royale aujourd’hui conservée dans le salon de l'Œil-de-bœuf, dans les Grands Appartements du château de Versailles.
Il s'agit d'un portrait de groupe représentant dix-huit membres de la famille royale sous la forme de divinités mythologiques gréco-romaines.
Ce tableau réunit les deux branches de la maison royale de France : la maison des Bourbons issue de Louis XIV et la maison d’Orléans avec Philippe d’Orléans, frère unique du roi. La reine Anne d’Autriche au centre de la composition assure la liaison entre ces deux branches.
Trouver, pour chacun des personnages, les éléments représentés par le peintre, symbolisant chacune de ces divinités.

Henriette-Marie de France

Déesse de la mer
Mère d’Henriette-Anne d’Angleterre et épouse de Philippe d’Orléans, Henriette-Marie de France est la tante de Louis XIV. Représentée en Amphitrite, déesse de la mer et épouse de Neptune, elle tient dans une main le trident et de l'autre une branche de corail.

Philippe d'Orléans, dit Monsieur

L’Étoile du Point du Jour
Frère cadet de Louis XIV, Philippe d’Orléans dit Monsieur, est assis entre sa femme, Henriette-Anne d’Angleterre à droite, et sa belle-mère Henriette-Marie de France à gauche. Il tient dans sa main droite une corne d’abondance surmontée d’une étoile rayonnante. Bien que commanditaire du tableau, il est peint sous les traits d’une divinité mineure : l’Étoile du Point du Jour qui annonce le lever du Soleil.

La fille aînée de Philippe d'Orléans

Zéphyr
Fille aînée de Philippe d’Orléans et d’Henriette-Anne d’Angleterre, Marie-Louise d’Orléans est représentée en Zéphyr, personnification du vent d’Ouest qui annonce le retour du printemps. Ses attributs sont la couronne de fleurs et les ailes de papillon.

Henriette-Anne d'Angleterre

Flore, déesse du printemps
Henriette-Anne d’Angleterre, dite Madame, est la cousine germaine et la belle-sœur du roi Louis XIV. Debout à droite de son mari Philippe d’Orléans, elle est représentée en Flore, déesse du printemps tenant des couronnes et guirlandes de fleurs.

Anne d'Autriche

Cybèle, déesse de la terre et de la nature
La reine Anne d’Autriche est la mère de Louis XIV et de Philippe d’Orléans. Elle est représentée en Cybèle, déesse de la terre et de la nature. Cette déesse honorée en Asie Mineure est souvent associée à la déesse grecque Rhéa, mère de Jupiter. Elle tient dans la main un globe terrestre.

Trois filles de Gaston d'Orléans

Les trois Grâces
Élisabeth-Marguerite d’Orléans, Marguerite-Louise d’Orléans et Françoise-Madeleine d’Orléans sont les nièces de Louis XIII et demi-sœurs de la Grande Mademoiselle. Ainsi, ces cousines germaines de Louis XIV sont surnommées à la cour les Petites Mademoiselles. Elles sont représentées en Aglaé, Euphrosyne et Thalie, les Trois Grâces, divinités de la beauté faisant partie de la suite d’Apollon.

Deux enfants de Philippe d'Orléans

Amours ailés
Philippe-Charles d’Orléans et sa sœur Anne-Marie d’Orléans sont représentés sous la forme d’Amours ailés jouant avec une lyre, attribut d’Apollon. Compagnons de Vénus, génies bienfaisants qui président aux sentiments amoureux, les Amours constituent des motifs décoratifs que les artistes se plaisent à multiplier dans les scènes mythologiques depuis l’Empire romain.

Deux filles décédées de Louis XIV

Anne-Élisabeth de France et Marie-Anne de France sont les filles de Louis XIV et de Marie-Thérèse d’Autriche mortes au berceau. Pour ces portraits posthumes, Jean Nocret suit la tradition qui consiste à peindre les enfants défunts à l’intérieur d’un cadre.

Louis XIV

Apollon
Louis XIV apparaît en Roi-Soleil. Il est représenté torse nu, vêtu d’un drapé à l’antique avec ses attributs : la couronne de laurier, la lyre et le soleil au bout de son sceptre en référence à Apollon ; le trône et le sceptre, emblèmes royaux. Pour Louis XIV, le soleil est « la plus vive et la plus belle image d’un grand monarque». Apollon, dieu du Soleil, des arts et de l’harmonie, réunit toutes les vertus nécessaires au roi, garant de l’ordre et de la stabilité du royaume.

Le Grand Dauphin

Hyménée, fils d'Apollon
Louis de France, dit le Grand Dauphin, est le fils aîné de Louis XIV et de Marie-Thérèse d'Autriche. Prince héritier portant le titre de dauphin, il est surnommé Monseigneur. Représenté en Hyménée, fils d’Apollon et dieu du mariage, il tient la main de sa mère. Ses attributs sont le flambeau de l’Amour, les ailes, le carquois de flèches, l’arc et la couronne de laurier.

Deux enfants de Louis XIV

Des guirlandes de fleurs
Marie-Thérèse de France, quatrième enfant de Louis XIV et de Marie-Thérèse d’Autriche, est représentée avec des guirlandes de fleurs.

Deux enfants de Louis XIV

Cupidon
Louis-Charles de France, cinquième enfant du couple, est représenté en Cupidon, dieu de l’amour identifiable à ses ailes et son carquois de flèches.

Marie-Thérèse d'Autriche

Junon, femme de Jupiter
La reine Marie-Thérèse d'Autriche, épouse de Louis XIV, est assise devant le roi entourée de trois de ses enfants. Elle est représentée sous la forme de la déesse Junon, femme de Jupiter, qu’on identifie grâce à son attribut, le paon.

La Grande Mademoiselle

Diane, déesse de la chasse
La duchesse de Montpensier, dite la Grande Mademoiselle, est la cousine germaine du roi. Un javelot dans la main droite et un croissant de lune sur la tête, elle incarne Diane, déesse de la chasse. Manière de rappeler à la Grande Mademoiselle, qui en son temps participa à la Fronde, qu’elle incarne la déesse de la lune, un astre qui ne serait qu’obscurité sans la lumière du Roi-Soleil.