Critique du pouvoir absolu de Louis XIV

Le curé du petit village de Saint-Sulpice près de Blois formule, dans un registre paroissial, des critiques sévères à l’encontre du pouvoir absolu de Louis XIV, quelques mois après la mort de celui-ci en 1715. Il y présente un tableau assez sombre du règne : Les princes, la noblesse, les Parlements, le clergé y apparaissent opprimés par la puissance et la seule volonté du grand roi, tandis que les sujets sont accablés par les impôts.

Documents joints

Page mise en ligne le 18 mai 2011

OU