CRDP
AC-VERSAILLES

Les Métiers de Versailles : Doreur restaurateur

Fiche métier

Parce que Louis XIV en raffolait, les dorures sont omniprésentes à Versailles. On en trouve sur les boiseries et les meubles mais aussi à l’extérieur sur les grilles des cours, les plombs des toitures et les sculptures.

Situés dans la Petite Ecurie et au Grand Trianon, les trois restaurateurs doreurs du château travaillent à l’entretien et à la restauration des collections d’objets d’art en bois doré du château, allant du mobilier aux cadres. Ils ont pour tâche principale de dorer c’est-à-dire d’appliquer une feuille d’or sur des objets. Mais avant cette opération, il faut d’abord remplacer les parties abîmées ou manquantes des œuvres à dorer. Ils ont également recours aux techniques de peinture décorative (imitation des bois et marbres, patines) pour mettre en valeur les objets d’art sur des gaines et socles.
A l’intérieur du château ou en atelier selon la nature et le volume de la pièce à travailler, ils interviennent ainsi sur les objets d’art, le mobilier (fauteuil, consoles…), les cadres ainsi que sur les boiseries et autres supports comme les dessus-de-porte, les chambranles, les volets… En extérieur, les travaux de restauration et de dorure sont réalisés par des sociétés extérieures spécialisées comme pour la grille d’honneur, les dorures des encadrements des fenêtres et des ornements…

Les restaurateurs doreurs utilisent les savoir-faire et techniques anciennes transmises de génération en génération, mais également les techniques et produits modernes de restauration. Ils travaillent sur différents supports (bois, bronze, fer, plâtre, marbre, carton, verre) et disposent de plusieurs techniques de dorure : à l’eau, à la mixtion (huile et vernis mélangés qui font adhérer la feuille d’or sur le support), à la gélatine (colle)… La technique la plus utilisée dans l’atelier de Versailles est la dorure à l’eau dite « à la détrempe » : le support est apprêté par une dizaine de couches d’enduit à base de colle de peau de lapin et de carbonate de calcium (blanc de Meudon, craie de Champagne,...) puis on applique une assiette (mélange d’argile fine de couleur rougeâtre provenant du Sud de la France et de colle de peau de lapin) qui accueillera la feuille métallique par une pose à l’eau d’où son nom. Elle est ensuite polie à l’aide d’un brunissoir (pierre d’agate) afin de lui donner une beauté incomparable, alternant zones d’ombres et de lumières.

La restauration et la dorure implique des opérations minutieuses, l’objectif étant de conserver au maximum les pièces d’origine, en tenant compte de leur âge, de leur style et de leur époque. Il faut donc faire preuve de patience, de soin et d’habilité manuelle.

Les restaurateurs doreurs de Versailles sont recrutés sur concours, du CAP (doreur feuille ornemaniste, Arts de la reliure) au diplôme des métiers d’art arts graphiques option arts de la reliure-dorure.

Interview


Page mise en ligne le 26 février 2013

Découvrir
Le Château
Collections
Le Jardin
Le Grand Trianon
Le Domaine de Marie-Antoinette
Pratique
Acheter son billet
Infos Pratiques
Plan Interactif
Calendrier des événements
Boutique